L’Hallelujah du Messie de Hændel

L’Hallelujah du Messie de Hændel

Londres, 6 septembre 1741. Depuis deux semaines, la servante de Georg Friedrich Hændel est effrayée par l’activité frénétique de son maître qui ne dort plus, mange peu, passe ses journées et ses nuits dans son cabinet à griffer sa plume sur le papier à musique. Soudain, un grand bruit sourd se fait entendre…

Éveillez-vous !

Éveillez-vous !

5 septembre 1837. « Paulus, une œuvre de l’art le plus pur, une œuvre de paix et d’amour… ». Schumann est transporté par la représentation du nouvel oratorio de son ami Félix Mendelssohn. Il est inspiré par Hændel et surtout, par l’œuvre de Bach, que Mendelssohn a fait récemment redécouvrir au public allemand après un siècle de silence…

À la victime pascale !

À la victime pascale !

Chrétiens, nous entrons dans la joie et la louange. En continuant de voyager au sein de la musique contemporaine française, quittons la voix pour une œuvre instrumentale dans laquelle le souffle y est également prépondérant : l’Osterlied de Philippe Hersant, pour quintet à vent et piano…

Lamentations

Lamentations

Les lamentations de Jérémie étaient chantées pendant toute la semaine sainte lors des offices des ténèbres. On ne sait pas quand furent écrits ces textes que son ou ses auteurs attribuèrent au prophète Jérémie…

Les ténèbres se firent…

Les ténèbres se firent…

Après l’Ubi caritas de Duruflé, nous restons dans la musique vocale a cappella française du XXe siècle avec ce motet, correspondant au 5e répons du 2e nocturne de l’office des ténèbres du Vendredi saint, écrit par Francis Poulenc…

Où sont amour et charité

Où sont amour et charité

L’hymne gégorienne Ubi caritas, que nous chantons aujourd’hui parfois à l’offertoire lors de la messe de la Cène du Jeudi saint, achevait jadis le rite du lavement des pieds qui avait lieu après les Vêpres jusqu’au milieu du XXe siècle…

Quand nous sommes dans une grande détresse…

Quand nous sommes dans une grande détresse…

Un texte de choral qui résonne fortement à nos oreilles et dans nos cœurs en ces temps mouvementés. Sa mélodie, d’origine française (Loys Bourgeois, 1547), a été paraphrasée deux fois par Bach, nous laissant deux chefs d’œuvre et une légende…